You are currently viewing Digestion difficile, nos 10 conseils

Digestion difficile, nos 10 conseils

Maux de ventre, aigreurs, ballonnements, constipation… les troubles digestifs sont nombreux et touchent bon nombre d’entre nous (1 français sur 3, et les plus jeunes ne sont pas épargnés). La digestion est un processus complexe qui fait intervenir plusieurs organes du corps travaillant de concert, principalement l’œsophage, l’estomac, l‘intestin, le pancréas et le foie. Quand la digestion est compromise, notre corps se déséquilibre et en subit les conséquences, tout comme notre bien-être.

L’ alimentation saine n’est ainsi pas suffisante sans une bonne santé digestive. Voici donc quelques pistes simples pour retrouver un confort digestif et toute notre énergie.

Commençons par le commencement: PRENDRE SON TEMPS

La digestion est un procédé demandant beaucoup d’énergie. Beaucoup oui, car étant la priorité numéro 1 de l’organisme, dès que nous mangeons quelque chose, notre corps sollicite ses ressources énergétiques pour l’absorber et éliminer les déchets. La digestion peut ainsi accaparer jusqu’à 80% de notre énergie !

Vous comprenez donc mieux pourquoi il est important de manger dans le calme, sans événements perturbateurs ni stress; et de prendre son temps…

Prendre le temps de s’assoir* pour manger, de respirer profondément avant notre repas et entre 2 bouchées; de sentir, d’observer les couleurs, d’analyser les différentes textures et de SA-VOU-RER !

Prendre le temps aussi de bien mâcher. On ne le répètera jamais assez.

La mastication constitue une étape essentielle de la digestion, grâce à la salive contenant des enzymes digestives. Avaler de gros morceaux sans bien les mastiquer oblige l’organisme à produire beaucoup de suc gastrique, très acide, pour terminer le travail. Et là, c’est brûlures d’estomac assurées.

La mastication permet donc d’éviter à notre estomac des efforts inutiles; et bonnes nouvelles, elle serait aussi indispensable pour mincir !

En effet, le fait de mâcher provoque après 15 à 20 minutes la libération par le cerveau d’un neurotransmetteur : l’histamine. C’est elle qui va transmettre le message « arrête de manger, tu n’as plus faim ». Conséquence : plus on mâche, moins on a faim. Mais ce n’est pas tout : non seulement l’histamine provoque le sentiment de satiété, mais en plus elle augmente le métabolisme des lipides. Donc en mâchant vous mangez moins et vous éliminez davantage.

2 astuces: préférez les aliments durs ou fermes et limiter les aliments mous qui seront trop rapides à être mâchés (viande hachée, compote…). Posez votre fourchette entre 2 bouchées et essayez de mâcher environ 20 fois.

La position assise au sol prise en Orient et en Asie favorise la digestion: la circulation sanguine est ainsi légèrement réduite dans les jambes et s’active au niveau du ventre.

 

Continuons ensuite par l’élimination des poisons

Il ne faut pas se leurrer, nous ne pouvons pas, à la fois nous plaindre de problèmes digestifs et en même temps consommer les aliments directement responsables de ces soucis.

Voici donc quelques “aliments” à problèmes reconnus:

  • boissons gazeuses,
  • produits laitiers,
  • gluten,
  • aliments industriels remplis d’additifs, de pesticides, de colorants
  • alcools
  • tabac
  • café
  • sel
  • sucres raffinés
  • fritures et charcuteries
  • aliments acidifiants (protéines animales, céréales…)

On ne vous dit pas de tous les supprimer, d’un seul coup; mais de les limiter à certaines occasions…certains d’entre eux peuvent être très bien supporter par telles et telles personnes, alors que pour d’autres, ils déclencheront à coup sûr une crise digestive.

Il est possible d’identifier le ou les aliments responsable de nos maux digestifs en écoutant notre corps. Pendant quelques semaines, noter ce que l’on mange permet de découvrir les aliments qui provoquent systématiquement des incommodités. Dès que l’on a un doute sur l’un d’eux, il suffit de le réduire ou de l’éliminer temporairement (entre 3 à 7 jours) afin d’être sûr.

digestion difficile

Penchons-nous maintenant sur l’assiette idéale

  • Essayez de manger le plus simplement possible en combinant un minimum d’ingrédients différents; ce qui facilitera le travail des enzymes digestives. Manger varié et équilibré peut se faire tout au long de la journée et même de la semaine. Pas besoin d’avoir toutes les familles alimentaires dans une même assiette à chaque repas, même si on aime tellement les beaux plats colorés !
  • Attention aussi aux associations alimentaires: certains aliments pris ensemble peuvent soit améliorer la digestion, soit au contraire la ralentir et la rendre difficile >> lire l’article dédié
  • Des épices et des herbes

S’il est connu que la nourriture trop épicée n’est pas idéale pour favoriser une bonne digestion, certaines épices jouent toutefois un rôle favorable sur ce processus. C’est le cas du curcuma, du poivre, du gingembre, du cumin, de la cannelle, de l’ail, du thym, de la menthe… qui en plus de vous aider à digérer, réduiront vos douleurs à l’estomac.

  • Des fibres

Coupe-faim, régulatrices, elles nettoient aussi le système digestif et tamponnent l’acidité de notre alimentation. Les fruits et les légumes sont les amis de notre appareil digestif. Avec quelques précautions tout de même: halte aux crudités à tout va car leurs fibres peuvent devenir irritantes à la longue. On garde donc toujours une part de légumes cuits (carotte, épinards…). Les fibres de certains légumes cuits peuvent aussi provoquer des ballonnements: légumineuses, brocolis, choux…Quant aux fruits, préférez les fruits “doux”  et biens mûrs, comme les bananes, les abricots, l’avocat, la papaye et les agrumes.

  • De l’eau

En quantité mesurée au moment du repas: assez pour une meilleure action mécanique de l’estomac, mais pas trop pour ne pas dissoudre les sucs digestifs et les rendre inefficaces. STOP au grand verre d’eau à la fin du repas pour “faire glisser”! Au contraire, il fait gonfler le ventre et fait remonter les acides.

  • Puis on n’oublie pas de continuer à boire régulièrement en dehors des repas.
  • Encore une chose: ce n’est pas facile lorsqu’il fait chaud, mais… pas d’eau glacée ! La basse température fait obstacle aux réactions chimiques naturelles de la digestion.

Petite note sur les fruits: il serait finalement préférable de les consommer avant le repas pour une meilleure assimilation et une meilleure préparation au repas qui va suivre (sans compter le petit effet coupe faim que certains apporteront en bonus). À tester…

alimentation équilibrée pour une bonne digestion

Et les Superaliments, bons pour la digestion ?

Sont-ils utiles pour les problèmes digestifs ?

La réponse est évidente: OUI, les Superaliments sont d’une aide précieuse puisqu’ils sont une grande source de nutriments et nous l’avons dit au début de cet article, la digestion est une opération gourmande en énergie.

Açaï, Spiruline, Goji apporteront donc toute l’énergie nécessaire pour une digestion sans fatigue.

Certains ont une action protectrice et fortifiante de la flore intestinale et du foie, éléments majeurs de la digestion. On pense au Reishi, à l’Aloe Vera  ou à la Chlorella. Riches en fibres et en anti-inflammatoires, d’autres auront une action apaisante et digestive. Pour vos ballonnement, pensez Charbon actif !

Feuilles de Moringa, Garcinia, Pu-erh ont en plus une action ciblée sur les graisses plus longues à digérer. Enfin, les plantes adaptogènes telles que la Maca ou le Ginseng agiront indirectement sur la digestion en diminuant le taux de stress, source de nombreux maux digestifs.

Retrouvez 4 recettes spéciales “DIGESTION FACILE” à base de Superaliments L’île enSanté, à la fin de cet article.

recette digestion facile

 

Encore quelques conseils pour une bonne digestion

  • L’exercice physique

Faire une petite marche après un repas, et en règle générale, l’activité physique facilite la digestion.

  • Se relaxer et bien dormir

Nous l’avons dit plus haut: le stress est une source de problèmes digestifs. Miser 1 à 2 fois par semaine sur des exercices de respiration, de stretching, de yoga, vous fera le plus grand bien.

Pour le sommeil, attention. Après un repas, on devrait attendre de trois à quatre heures avant d’aller dormir. Se coucher l’estomac plein augmente les risques de reflux gastrique. En position allongée, le sphincter qui empêche les sucs gastriques de remonter dans l’œsophage doit travailler plus fort pour effectuer sa tâche.

  • Respecter son appareil digestif

Essayer de manger à heures fixes et régulières. Ne vous forcez pas à finir votre assiette si vous n’avez plus faim. L’estomac a besoin d’un espace vide pour mieux brasser et malaxer les aliments.

Attendez au moins 3 heures avant de manger un repas (plus si ce dernier a été assez copieux)

Et n’hésitez pas à mettre votre foie au repos régulièrement avec des périodes de jeûne, des mini-détox, des journées végétales, sans gluten…

  • Les tisanes digestives

15/20 minutes après un repas, boire une tisane chaude citronée, à la menthe, à la réglisse ou tout simplement un verre d’eau tiède vous aidera à mieux digérer. Pourquoi ne pas tester l’infusion de Moringa ou de Goji Noir L’île enSanté ? Elles vous aideront à éliminer le “ama” (en Ayurvédie, il s’agit du dépôt d’aliments peu digérés qui stagnent et fermentent dans l’appareil digestif).

  • Les auto-massages du ventre

Le matin au réveil avant de déjeuner, ou le soir avant de dormir, ils font un bien fou ! Une petite vidéo ci-dessous, testée et approuvée 😉

  • Les variations hormonales (règles, grossesse, ménopause)

Elles affectent le tube digestif et la contraction des muscles du côlon, sans qu’on sache exactement comment, provoquant des épisodes de ballonnements, de constipation…

Une alimentation plus légère, les soupes et jus participeront à atténuer ces inconforts, en attendant que cela passe. Une petite cure de Maca, régulateur hormonal naturel par excellence, sera votre alliée pendant ces périodes “compliquées”.

Bonus: 4 idées recettes pour une bonne Santé Digestive

1. Mon Maca Latte

Ingrédients:

Préparation:

Dans une casserole, verser le lait d’avoine, les pruneaux et les pruneaux. Couvrez et faites chauffer environ 15 minutes à feux doux. Éteignez le feu et rajoutez la 1/2 cuillère à café de Maca Intense L’île enSanté. (Vous pourrez rajouter une petite touche de miel si le lait n’est pas assez sucré à votre goût)

Un pur moment de douceur pour commencer votre belle journée !

2. Mon Taboulé Quinoa et Moringa

Pour une personne, faites cuire 100 g de quinoa avec 1/2 poivron et une carotte découpés en cube.

Préparer pendant ce temps quelques dés d’avocat et de concombre. Ciselez selon votre convenance quelques feuilles de menthe et/ou de coriandre.

Mélangez le tout.

Pour la vinaigrette, il vous faudra:

  • 1 cuillère à soupe de jus de citron
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 2 cuillères à café de sauce soja (siave)
  • 1 pincée de gingembre
  • 1 pincée de Moringa Bio L’île enSanté

Voilà un délicieux repas simple à réaliser, léger, complet, rassasiant et doux pour votre ventre.

 

3. Mon goûter Plaisir et Bien-être

C’est Smoothie time !

Pour cela, il vous faudra simplement 1 banane et 1 poire, bien mûres, 1 cuillère à café d’huile de coco ou de beurre de cacahuète et d’un peu d’eau. On n’oublie pas la petite touche “en Santé” avec 1/2 ou 1 cuillère à café du Mix’ D-tox Intense L’île enSanté

On se régale et on se fait du bien !

4. Ma soupe Santé

On finit la journée par une soupe réconfortante et énergisante. La soupe chinoise est idéale pour ça! Très simple à faire: quelques crevettes et/ou morceaux d’escalope de poulet,  des brèdes chinois, champignons noirs, carotte émincée, pousses de bambou, vermicelles (de riz ou de soja de préférence), oignon vert. Le Trio impérial sera le Mix’ parfait pour rehausser cette recette.

Tous les bienfaits du Trio Impérial pour votre digestion et votre Santé en général, dans cet article >> Quand Energie vitale rime avec Trio impérial

Et vous quelles sont vos astuces/recettes pour bien digérer ? Partagez-les en commentaire, ça nous intéresse !

Laisser un commentaire